Pierre Thiam, l’entrepreneur culinaire sénégalais qui a valorisé le fonio

Pierre Thiam et le fonio

Pierre Thiam est un entrepreneur au parcours extraordinaire. Alors qu’il se voyait dans le domaine de la physique-chimie, le jeune Sénégalais est aujourd’hui une référence mondiale dans le secteur de la valorisation du fonio. Pierre Thiam revisite à sa manière une des céréales les plus emblématiques du continent africain qui possède de nombreuses vertus. Son BAC en poche, le natif de Dakar met le cap sur les États-Unis afin de poursuivre son parcours universitaire. Sur la terre de l’Oncle Sam, le jeune étudiant d’alors se retrouve face à la réalité du jeune émigrant loin de sa zone de confort. 

Le fonio, pierre angulaire du succès de Pierre Thiam avec Yolélé Foods

Les frais de formation coûtent cher dans les universités américaines et Pierre Thiam doit trouver un plan B pour financer ses études. C’est alors qu’il décide de travailler dans un restaurant. Cette décision va changer le destin du jeune homme. 

En contact permanent avec les casseroles et les ingrédients culinaires, Thiam développe un amour pour la cuisine et c’est là que lui vient la géniale idée de valoriser les produits du terroir africain et notamment sénégalais. Pour atteindre son objectif, le néo-entrepreneur qui a une grande capacité d’adaptation met sur pied Yolélé Foods, une marque qui a pour mission de présenter le fonio dans toute sa splendeur. 

Avec Yolélé Foods, Pierre Thiam élabore différentes recettes à base de fonio. Il fait ainsi découvrir aux consommateurs africains et américains des saveurs uniques à partir de la céréale de fonio. Le succès a été fulgurant et aujourd’hui les produits de la marque Yolélé Foods ont conquis le marché américain et celui de plusieurs pays subsahariens. Pierre Thiam veut faire découvrir les incroyables vertus du fonio à un maximum de personnes.

Valoriser les produits du terroir africain, telle est la mission du chef cuisinier sénégalais 

L’entrepreneur culinaire se mue régulièrement en activiste social afin de faire prendre conscience aux populations africaines de valoriser et consommer les céréales et tubercules locaux comme le riz, le mil, le sorgho, le niébé, la patate douce et le manioc, le gombo et le sésame. Le chef Thiam se désole du fait qu’en Afrique et particulièrement au Sénégal, les consommateurs se ruent sur le riz importé alors que le continent est en mesure de produire des céréales de très bonne qualité en grande quantité. 

Pour changer cette donne, le chef gastronomique joue sa partition en proposant notamment des livres de cuisine qui mettent en avant l’incroyable richesse culinaire de l’Afrique. Ses deux livres, Modern Senegalese Recipes et from de Source to the Bowl font la part belle à des recettes élaborées à partir de produits du terroir. 

Pierre Thiam mène aussi un combat de tous les instants afin que le fonio soit commercialisé comme il se doit sur le marché africain. Il veut donner la possibilité aux producteurs locaux de la céréale de tirer des bénéfices conséquents issus de la vente de la graine de fonio. Il souhaite participer également à la mise en place d’unités de commercialisation et de transformation du fonio brut. 

Le restaurateur sénégalais souhaite mettre l’accent sur le Sénégal et l’Afrique de l’Ouest où le fonio est très présent dans les habitudes alimentaires. Néanmoins, Pierre Thiam n’hésite pas à arpenter les quatre coins de l’Afrique pour rencontrer des agriculteurs, des pêcheurs et des cuisiniers afin de découvrir de nouveaux ingrédients qui lui permettront de réaliser des recettes uniques. 

Dans son domaine qui est la gastronomie, le chef cuisinier prouve à souhait que l’Afrique regorge d’un inestimable potentiel et qu’il appartient aux Africains de valoriser ce patrimoine pour mettre sur orbite le continent.

Lire aussi : Mamadou Gourou Sidibé, concepteur du réseau social Lenali qui valorise les langues africaines

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici