La RDC et la Chine signent un nouvel accord de financement minier-routier

RDC Chine accord financement

La République démocratique du Congo (RDC) et GEC, un consortium d’entreprises chinoises, ont conclu un nouvel accord de financement minier-routier d’une valeur de 7 milliards de dollars. Les fonds sont principalement destinés à la construction de routes nationales dans le pays d’Afrique centrale.

La société minière d’État Sicomines a annoncé la décision au cours du week-end à la suite de discussions sur une version actualisée d’un accord signé en avril 2008.

Une autre société minière d’État, à savoir Gecamines, recevra une redevance de 1,2 % sur les bénéfices de Sicomines, tandis que l’autorité vendra 32 % de sa production.

En outre, les deux parties géreront conjointement la centrale électrique de Busanga, “avec 60 % des actions pour la partie chinoise et 40 % pour la RDC”.

Sicomines a également annoncé que les optimisations favorisent la réalisation des objectifs de coopération gagnant-gagnant et constituent une étape importante pour promouvoir la coopération entre la Chine et la RDC.

Le président Félix Tshisekedi de la RDC aurait critiqué l’accord de 2008, affirmant que l’accord initial offrait peu d’avantages à son pays et que moins d’un tiers des 3 milliards de dollars destinés aux projets d’infrastructure avait été effectivement versé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici